top of page

Couple LGBT+ : s'embrasser en public ?

Lorsque je me suis mise en couple avec Aurore, c'était il y a 14 ans, c'était ma première histoire avec une femme. Aurore, elle, avait déjà eu plusieurs histoires.

Dès le jour où on a rendu ça officiel, je me suis affichée avec elle en public ! J'avais envie de l'embrasser, lui tenir la main, la prendre dans mes bras etc. et je ne voulais pas me priver de le faire. J'étais amoureuse et fière d'être avec elle.


Et bizarrement, Aurore qui était out depuis l'adolescence, était super mal à l'aise. Ca m'a beaucoup surprise et ça a même créé quelques conflits entre nous. Elle ne supportait pas de s'afficher en public. Elle ne supportait pas l'idée qu'on nous regarde comme des bêtes de foire dans la rue.

J'étais tellement frustrée car on était côte à côte et que je ne pouvais rien montrer de mon amour.


Oui, on a reçu des remarques dans la rue, oui on a vécu l'homophobie, oui on a supporté des regards très lourds, insistants, dans le bus, le métro, au restaurant... Mais je ne sais pas pourquoi, même si je trouvais ces gens débiles et méchants, ça ne m'atteignait pas.

Et ce n'était valable qu'en France ! Lors de nos voyages à New York, au Canada ou en Espagne d'un coup Aurore se sentait en sécurité.


J'ai longtemps cherché à comprendre pourquoi cette différence entre nous. Est-ce que j'étais trop inconsciente ou elle trop prudente ?


Je crois qu'encore une fois, notre différence d'âge a joué. 8 ans d'écart, ce n'est pas une génération, mais c'est beaucoup dans la représentation des lesbiennes dans la société. Aurore a (comme pour la maternité), grandi avec l'image et l'idée qu'un couple homosexuel doit être invisible. Qu'il ne faut pas provoquer. Que s'embrasser à pleine bouche dans la rue, c'est inciter les gens à réagir.


Bien sûr, depuis elle a pas mal évolué, mais ça reste minime ! On se tient la main, mais 1min ou 2 pas plus, j'ai droit à des baisers volés ou à un câlin. Mais j'ai accepté qu'elle cumule 2 choses : un peu de pudeur que l'on peut avoir, que l'on soit hétéro, homo... il y a des gens qui n'aiment pas se toucher en public, et une sorte d'homophobie intériorisée que beaucoup portent encore lorsqu'ils ont grandi avec une image négative de l'homosexualité.


Bref je trouve ce sujet hyper intéressant car au-delà de la pudeur, il en dit beaucoup sur la visibilité des LGBT dans l'espace public. Sur l'importance de la représentation des LGBT qui s'embrassent, se touchent dans les films, les reportages... Que malheureusement encore, la relation amoureuse homosexuelle est trop rattachée à du sexe sans sentiments. Qu'un couple hétéro qui se roule des pelles en se tripotant, on lève les yeux mais on est pas dégouté.e, limite c'est mignon, mais que si un couple lesbien, gay le fait, c'est de la provocation, c'est sale, c'est mal.

Est-ce que ça vous parle ce que je vous partage ici ? Vous êtes plutôt team Aurore ou team MC ?


1 Comment


Si les hetero peuvent s'embrasser en public, alors les homo aussi. Je ne vois pas pourquoi ils n'auraient pas le droit. Ou alors on s'abstient tous et on reste dans la pudeur ..

Like
bottom of page